• 0
  • 1

Brahim Slaoui, élu nouveau président d’EFE

Le Conseil d’administration de la Fondation marocaine de l’Education pour l’Emploi, tenu le lundi 14 décembre 2015, a porté sur le renouvellement de son instance dirigeante au Maroc. Présidé par M. Ron BRUDER, fondateur et PDG d’EFE Global, ce conseil a donné le coup d’envoi aux trois ans de mandats de M. Brahim Slaoui en tant que nouveau président d’EFE Maroc.


Brahim Slaoui, PDG de Mafoder et de YPO Maroc, succède ainsi à M. Omar Chaabi qui ne manque pas de souligner les réalisations importantes qu’EFE a été capable d’atteindre durant son mandat. En effet, M. Chaabi a pu renforcer la position de la fondation dans le contexte socioéconomique marocain et ce, toujours au service de la jeunesse. Les chiffres le prouvent clairement. Ainsi, entre 2007 et 2015, EFE Maroc a pu formé 16 900 jeunes âgés entre 18 et 29 ans, lauréats d’universités publiques, de centres de formation ou titulaires de baccalauréat. Les formations ont eu lieu dans plusieurs villes à travers le Royaume (Casablanca, Mohammedia, Benslimane , Témara, Rabat, Sale, Kenitra, Larache, Asilah, Tétouan, Tanger, Ouazzane, Marrakech, Safi et El Jadida).

Comme il est précisé dans l’article de La nouvelle Tribune à ce sujet, M. Chaabi explique que “la réussite e la Fondation est à mettre sur le compte du capital-confiance qui s’est naturellement dégagé de sa mission noble et d’utilité publique, et des résultats probants obtenus dès les premières années d’implantation. Et ce grâce à l’engagement à ses côtés de prestigieuses fondations mondiales: MasterCard Foundation, Rockefeller Foundation, Accenture Foundation, Middle East Partnership Initiative, FCYF, Abraaj Group, Cummins, Fondation OCP…”. M. Chaabi résume ainsi les réalisations d’EFE Maroc durant son mandat en soulignant “EFE Maroc, c’est neuf ans au service des jeunes hommes et jeunes femmes dans plusieurs villes du Royaume, neuf ans au service de l’économie marocaine, neuf ans de développement de formation sur mesure en collaboration avec des institutions de renommées internationales (Harvard Business School, Manpower Group, MC GRAW HILL…), neuf ans d’implication des grandes entreprises (BMCE Bank, Lydec, Pepsi, Accenture, Marwa…) dans la résolution du problème du chômage au Maroc ; neuf ans de mobilisation d’organismes publics (Ministères de la Jeunesse et du sport, du tourisme, OFPPT, Universités, ANAPEC…) et d’associations (CGEM, AFEM, SOS village, Heure Joyeuse, Initiative Urbaine, Al Jisr…) »

Pour Brahim Slaoui, il est clair que les objectifs d’EFE Maroc cadre avec ceux du gouvernement. Il est ainsi possible de capitaliser sur le plan d’action d’EFE afin de contribuer activement à la réduction du taux de chômage des jeunes au Maroc. Comme il est précisé dans l’article de La nouvelle Tribune à ce sujet, M. Slaoui explique que « le Maroc a les moyens de renverser la courbe de chômage dans la mesure où le pays est inscrit dans une dynamique d’émergence, de création de valeurs et donc d’emplois. Il suffit jusque que tout le monde s’implique et qu’il y ait une stratégie nationale intelligente qui intègre tous les paramètres sociaux, économiques, politiques et géopolitiques ». Il ajoute « Notre plan d’action cadre parfaitement avec les
objectifs du gouvernement. Ainsi, EFE Maroc est en mesure de capitaliser sur sa longue expérience pour contribuer à créer les 200.000 emplois par an visés et réduire ainsi le taux de chômage, spécialement parmi les jeunes, les lauréats des universités et les femmes. D’ailleurs, EFE Maroc contribue depuis son lancement à préparer des jeunes compétents pour des secteurs stratégiques pour le Royaume, tels que le tourisme, l’automobile, les technologies de l’information et de la communication et l’offshoring ».

Leave a Reply